Les Ailes D'Aldang
Dis donc toi.. Oui, toi. Depuis quand entre-t-on dans le Royaume d'Aldang comme une petite fleur? Hm? Si tu veux explorer un peu vas-y, mais si tu compte braver tout les mystères qui se sont installer bien avant toi, tu vas devoir me suivre et commencer par visiter les catacombes où sont enterrées toutes les informations et légendes à connaître pour survivre dans ce monde.
Bienvenue à Aldang Voyageur/euse !!

Les Ailes D'Aldang

Forum Rpg basé sur le fantastique et sur le médiéval, mêlant créature fantastiques et humains, épée, dragons et magie.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Nos météorologues ont distingué une masse nuageuse qui semble venir d'un point fixe au loin au Sud-Est du Palais... Il semblerais qu'une nouvelle force néfaste ait atteint Aldang, donc Aldanguiens, tenez-vous prêts et restez sur vos gardes, qui sait ce qui se cache sur ces routes...

Partagez | 
 

 Chasse... [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Chasse... [Libre]   Ven 16 Nov - 20:28

    La journée commençait déjà à être bien avançait, dans le monde ancien et magique de d'Aldang, un pays emplit de secrets et de mystères, et déjà la boule de feu géante se trouvait à son zénith, là où elle régnait en compagnie des oiseaux et des dragons, juste au dessus du centre de ses territoires. S’il n’était pas encore midi, il n’en était en tous les cas pas très loin. A cette heure-ci, dans les forêt tapissant les bord des splendides montagnes d'Actalyte, les animaux étaient au repos… les loups, les puma des montagnes, les félins sauvage, tous les prédateurs prenaient le soleil sur de gros rochers, et les équidés, les proies les plus rependues sur ce grand terrain, comptant en outre les daim, les élans et les cerfs, étaient couchés sous les quelques grands arbres, ne bougeant que de temps en temps pour suivre les ombres, sauf pour-ceux qui restaient debout et faisaient le tour du troupeau, les sentinelles qui veillaient sur leurs semblables afin de les prévenir du danger. Les seuls êtres qui venaient troublés le silence presque sacret de cette heure de la journée, c’était deux loups et une petite troupe de biches…

    Les prédateurs étaient encore jeunes… ils étaient poussés par leurs jeunes canines d’adulte et leur nouveau rang de chasseurs dans leur meute pour continuer la traque malgré la chaleur et sans l'aide de leurs congénères, bien que cela était déconseiller par les alphas... ils voulaient faire leurs preuves. Ils avaient leurs yeux braqués sur un très jeune faon, qui somnolait tranquillement, collés au flan de sa mère… mais les deux jeunes loups encore inexpérimentées s’étaient montrées trop pressées, et les sentinelles les avaient repérés, poussant de grand cris... en même-pas une seconde, toutes les proies étaient debout, bien réveillés, même les plus jeune et les plus vieux, et partirent au galop. Les canidés n’avaient maintenant que très peu de chance de les rattraper… ils pouvaient courir plus vite qu’eux, mais avec la chaleur et la dureté du terrain sous leurs coussinets, ils se fatiguaient trop rapidement… la traque était telle que ni les chasseurs, ni les proies, ne remarquèrent la présence d’une ombre qui passait devant le soleil. En revanche, la grande créature rouge, brillante sous les rayons dorés, ça, ils la virent, lorsqu’elle s’abattit sur le troupeau de biches…

    Rexia avait quitté son repaire pour venir chasser dans cette forêt, qu'elle avait adoptée depuis longtemps comme étant son terrain de chasse... les animaux, les proies, y étaient suffisamment abondante pour être sûr que, si elle ne faisait pas d’écart, ne jamais détruire entièrement la faune de ce lieu. Elle avait été en plus heureuse de pouvoir attraper des proies en pleine course… l’adrénaline allait donner meilleure goût à leur chaire. Lorsqu’elle frappa par surprise, elle fut ravie de sentir les griffes de ses deux pattes de devant, ainsi que ses crocs, se planter dans de la viande et du sang. Pour qu’ils arrêtent de bouger, elle tua ses proies, les deux premières en les frappant violemment contre le sol, et la dernière en lui broyant la nuque avec ses mâchoires… elle n’aimait pas les faire souffrir pour rien, et là, elle ne leur avait même pas laissée le temps de comprendre ce qu'il leur arrivait, le temps d'avoir peur.

    Puis elle s’éleva avec les trois biches adultes. Son attaque avait dispersée le troupeau, mais aussi les deux loups qui étaient partis se planquer dans un bosquet d'arbres… elle les avait effrayée, alors qu’elle n’avait pas eue l’intention de leur faire le moindre mal. Elle n’aimait pas manger d’autres prédateurs. Pour se faire excuser d’avoir gâchée leur chasse et leur repas, elle laissa tombée devant-eux celui qu’elle tenait dans sa gueule, dans une éclaboussure sanguine… mais les deux canins attendirent quand-même qu’elle se soit éloignée avant de sortir. Entre chasseurs, on pouvait bien s’entre-aider… la dragonne croisa aussi un groupe de gloutons, qui avaient dus suivre les loups pour essayer de resquiller quelques morceaux de faon. Ils levaient le museau vers elle et criaient dans sa direction, quémandant elles-aussi un peu de chair… hélas pour eux, deux équidés étaient un minimum pour satisfaire l’appétit d’un dragon. Eux, par-contre, ils devraient se débrouiller toutes-seuls.

    Rexia vola un peu vers le nord, montant vers des terres moins arboricoles, plus baignaient par le soleil… elle aimait vraiment beaucoup le climat du sol, c'était la raison pour laquelle elle ne vivait pas trop haut dans les montagnes, la chaleur était bienfaisante, pour les dragons rouges, elle nettoyait les écailles et réchauffé le sang froid du reptile. Alors elle se posa simplement sur un gros rocher, qui surplombé les herbes hautes sur plusieurs mètres… de-là, si des êtres tel que des passants humains, ou des chasseurs de dragon voulaient s’approcher d’elle, elle les verrait arriver. Puis elle commença tranquillement son repas, les écailles de son dos et de sa nuque léchaient par les rayons dorés et caressaient par une douce brise. La chair se déchirait facilement sous ses crocs, mais ceux-ci n’étant pas très utiles pour mâcher, elle devait renverser la tête en arrière et avaler les morceaux d’un trait, à la façon d’un pélican. Cela, cependant, ne gâchait rien au goût, ni au plaisir de se remplir le ventre…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Dim 18 Nov - 11:12

Le sommeil profond du dragon aux écailles vertes prit fin au même instant que ses songes, perturbés par la lumière provenant de l'horizon, à l'aube. C'était bien dommage pour Krazan, qui avait rêvé d'un avenir envisageable, où il retrouvait la dernière dragonne de son espèce draconique, où ils atteignaient l'âge adulte ensemble, où ils s'accouplèrent et où ils firent perdurer les dragons verts grâce à leurs nouveaux-nés... Un rêve que le reptile ferait tout pour qu'il s'accomplisse. Rare sont ceux qui ont un objectif noble dans leur vie : la plupart des humains désirent fonder une famille, avoir un rang haut placé dans la hiérarchie... Les autres espèces désirent survivre et faire des petits... Krazan, lui, désire faire perdurer l'espèce des dragons verts, presque exterminée il y a quarante ans de cela, par un clan de tueurs de dragons qui ne respectaient point la société mise en place par leur souverain, le seigneur Valence, père du souverain actuel, le seigneur Alec. Le dragon vert ne savait rien de tout cela, ou plutôt, il avait oublié l'enseignement de ses parents et des humains avec lesquels il avait vécu durant sa petite enfance de dragonnet. Avant qu'ils ne soient tous tués...

Krazan ouvrit finalement les paupières, montrant des yeux reptiliens de couleur violette. Quelques mètres devant son museau se trouvait les restes de son repas d'hier, un cerf, qui fut d'ailleurs tendre à souhait, bien que les bois ne purent servir que de cure-dents afin de retirer les quelques os brisés qui se coinçaient entre ses crocs. Ce fut un réel soulagement que de pouvoir claquer de nouveau ses mâchoires sans qu'il ne sente des petits bouts durs s'enfoncer jusqu'à la gencive ! Mais tout cela, c'était la veille, et Krazan allait plutôt se concentrer sur la journée qui s'offrait à lui... Ebrouant son long cou et remuant ses ailes, le dragon réveilla ses muscles encore sous l'effet du sommeil, puis il se coucha complètement sur le ventre pour prendre appui sur ses pattes, afin de se lever sur ses quatre membres. Une question germa dans son esprit : qu'allait-il bien pouvoir faire en attendant que Daemon viennent lui faire apprendre que les Actalytes veuilent bien faire une entre-vue avec lui ? Diverses solutions s'offrent à lui : dormir jusqu'à avoir faim ou soif, ce qui serait d'un ennui... Chercher soi-même la fameuse dragonne, mais ce serait violer le territoire des Actalytes, si ce n'est déjà fait. Enfin, il pouvait laisser son côté sauvage de dragon et trouver une pauvre petite bête et jouer sadiquement avec... Aucune de ces trois possibilités ne plus à Krazan, et si quelqu'un se trouvait à ses côtés, il aurait pu lire sa frustration avec sa crête dorsale dressée sur la nuque. Il ne lui restait donc plus qu'à vagabonder, chercher, explorer, et aller à la rencontre de quelque chose qui pourrait égayer, ou au moins le faire patienter jusqu'au retour du dragon impérial... Prenant appui sur ses quatre pattes, le dragon vert déploya ses ailes et fit un bond vers les cieux pour rejoindre les oiseaux...

À l'Ouest se dressaient les anciennes et majestueuses montagnes d'Actalyte, qui furent plus belles encore avec la lumière orangée de l'aube. Krazan, voulant simplement passer le temps, se mit à prendre de l'altitude pour ensuite se mettre à planer tranquillement, laissant le vent frais carresser ses écailles, et resta ainsi à faire le tour des montagnes, pendant quelques heures, en espérant repérer quelque chose d'intéressant...

Et ce ne fut qu'en fin de matinée qu'une certaine odeur parvint à ses narines, mais très faible, cependant juste suffisante pour que Krazan puisse la capter avec son odorat. Et cette odeur l'intriguait : c'était celle d'un dragon. En tous cas, ça y ressemblait, car jamais il n'avait senti une odeur comme celle-ci, mélange de sang, de flammes et d'écailles, ainsi qu'un élément qu'il n'arrive pas, à son regret, à identifier. Alors le dragon s'incline légèrement de côté pour retrouver la chose qui dégage cette odeur, vers le Nord, là ou le sol est à une altitude moins élevée qu'au Sud. Et c'est après quelques nouvelles minutes de voyage que Krazan vit au sol une masse d'écailles rouges, en train de se nourrir. Le dragon se contenta de faire des cercles dans le ciel et l'observer de loin, voulant d'abord savoir si cet autre dragon - ou plutôt dragonne, d'après les traits que Krazan peut remarquer d'ici - était du genre hostile, neutre, ou amical. Dans le premier cas, Krazan fuirait, étant encore trop faible pour prétendre au combat entre dragons. Dans le second cas, il le ou la laisserait tranquille, sauf si il ou elle lui adresse la parole. Enfin, s'il s'agit du dernier cas, ce sera avec plaisir que le dragon vert discutera avec l'autre...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Dim 18 Nov - 19:45

    Ne s’inquiétant pas le moins du monde des os qui étaient broyés entre ses crocs, se réduisant en de petits morceaux solides qui de toutes-façon seraient digérés dans ses sucs-gastriques au même titre que la chaire... les dragons avaient un bien meilleur estomac que les humains, chez certaines espèces, c'était même de là que venait leur feu... Rexia dévora presque entièrement ses deux proies, ne laissant que les quelques morceaux un peu trop dure, pas forcément qui pourrait lui faire du mal, mais qui gâcherait un peu le goût de ce repas, comme le crane ou la cage thoracique. Elle lécha même le sang qu'elle avait éparpillée sur le sol, entre les feuilles-mortes... elle était une femelle, mais surtout une chasseresse et une grosse gourmande, qui ne laissait que très rarement de la nourriture derrière-elle... mais bon, ne parlait jamais comme-ça devant-elle, elle était très susceptible et penserait que vous la traitiez de "grosse". Elle finit par briser en deux les derniers os d'un coup de son long museau pointu, en forme de bec, et sirota tranquillement la moelle. Ce moment était fort agréable... pendant qu'elle se nourrissait, les rayons du soleil venait frapper son dos, et ses écailles se dressaient de bonheur... elle aimait la chaleur.

    La jeune femelle regretta un peu qu'il n'y en ait pas plus, lorsqu'elle termina ses deux biches... mais elle se refusa cependant à aller chasser à nouveau. Les dragons étaient de grandes créatures, mais deux proies de cette tailles suffisaient amplement, et Rexia se souvenait encore très bien des leçons de sa mère, lorsqu'elle était jeune : "Il ne faut pas que tu mange trop, ma fille, sinon tu deviendras grosse, tu deviendras grasse, tu deviendras lourde, et tu ne pourras plus voler...". Alors, même si elle était gourmande, elle ne se permettait que très rarement les exagérations. Elle enterra les restes de ses deux victimes qui reposaient maintenant entre ses pattes, afin que la nature de son territoire de chasse ne soit pas souillée par les odeurs d'un cadavre en décomposition... les vers mangeraient ces restes aussi bien sous terre. Puis elle décida de se laisser aller à une petite sieste digestive. Le ventre plein, elle ne se sentait de pas partir voler maintenant... en fait, elle le pourrait, mais elle n'en avait pas envie... aussi se fit-elle rouler sur le dos, exposant les fines plaques rosée de son estomac aux rayons du soleil, et se prépara-t-elle à se laisser glisser dans le sommeil... mais une lueur verte vint frapper son oeil et changea ses plans.

    Rexia rouvrit les yeux et dressa son long coup de serpent, regardant vers le ciel... au-dessus d'elle voletait en cercle une forme aussi verte qu'une émeraude géante. C'était les rayons du soleil qui s'était reflétait sur cette créature et qui étaient venus la déranger... pour posséder une armure aussi brillante, ce ne pouvait être qu'une seule chose : un autre dragon. A nouveau, la femelle roula sur elle-même, se couchant sur le ventre, mais gardant ses yeux ambrés pointé sur l'inconnu... un dragon vert ? Elle n'en avait connue qu'un seul, dans sa vie : sa propre mère, comme pouvait en témoigner la tache de naissance qu'elle avait sous l'oeil... elle avait appris de son museau que l'espèce avait faillie se faire exterminer, et qu'il ne restait que très peu d'individus, à travers leur monde. Elle observa le dragon vert... ou la dragonne, elle n'arrivait pas à en être sûr, d'ici, il était trop loin, et le vent emportait son odeur loin de ses naseaux... se demandant pour quelle raison il ou elle lui tournait autour comme-ça. Il pouvait y avoir plusieurs raisons, et la plus mauvaise serait que c'était là un rival voulant lui disputer son territoire de chasse... mais elle se dit que si c'était ça, il l'aurait attaqué depuis longtemps. Peut-être était-ce donc juste un vagabond de passage, éprouvant pour elle la même curiosité qu'elle éprouvait pour lui... elle décida de partir à sa rencontre, la fatigue du repas totalement oubliée.

    Rexia se redressa et déploya ses ailes, chacune au moins aussi longue que son propre corps, sans compter la queue... cela montrait à quel point elle était rapide en vol. Puis elle décolla et monta dans sa direction. Elle ne laissa rien apparaître de menaçant dans son attitude, cependant elle garda ses distance, par prudence... certains dragons pouvaient tendres des pièges, et son air innocent n'était peut-être qu'une ruse. Elle arriva vite à sa hauteur et tourna avec lui, volant dans son sillage, comme si chacun des deux dragons cherchait à suivre la queue de l'autre... elle restait seulement assez éloignée pour ne pas être touchée par un souffle de feu, et pour pouvoir esquiver en cas d'attaque en traître. Elle apperçu alors ses trait plus dures que les siens et devina qu'elle avait à-faire à un mâle. Le silence s'installa entre les deux dragons, tendis qu'ils volaient ensemble, puis la femelle le rompit en se présentant :


    -Bonjour, je m'appelle Rexia...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Lun 19 Nov - 14:08

Il n'a fallu que peu de temps pour que le dragon vert remarque que son sujet d'observation l'avait repéré, et se mettait un peu plus sur ses gardes lorsque l'autre dragon décolla de manière fluide et agile vers lui. Et il put ainsi le voir, ou plutôt la voir de plus près. En effet, Krazan vit qu'il se trouvait devant une femelle, et, par rapport à sa taille - qui était deux fois plus imposante que la sienne - soit elle a bien grandi, soit elle était plus âgée que lui. Alors que les deux dragons volaient en cercle ensemble, l'une à côté, Krazan déviseaga la poursuivante du coin de l'oeil, afin de pouvoir observer son comportement sans modifier sa trajectoire de vol. Il s'agissait là d'une grande dragonne rouge, d'âge adulte, d'après la déduction du jeune dragon vert. Ils restèrent ainsi un certain temps, à planer, à la même altitude. Enfin, la dragonne prit la parole pour briser la monotomie du silence :

-Bonjour, je m'appelle Rexia...

La voix de la femelle était à la fois mélodieuse et profonde, et attira l'attention de Krazan, qui répondit avec le même ton :

-Bonjour, Rexia. On m'a nommé Krazan...

Un nouveau temps fut marqué, et les deux dragons tournèrent encore en cercle. Puis le Vert décida d'engager la conversation, puisque son interlocutrice semblait tout aussi méfiante que lui.

-J'avoue avoir quelque peu voyagé, cependant, jamais je n'ai pu voir une dragonne qui ait la même couleur d'écailles que les tiennes. J'ai vu un dragon aux écailles de jais, un autre apparenté aux équidés... Mais jamais un semblable avec des écailles couleur de feu.

Krazan se rendit compte que ce qu'il venait de prononcer ne pouvait pas recevoir de réponse, alors il lâcha de suite autre chose, mais avant le dragon ébroua son cou musclé pour faire autre chose que rester presque immobile à planer :

-La chasse fut-elle fructueuse ? Je t'ai vue au sol en train de manger tout ce qui pouvait l'être dans tes proies... Je trouve cela respectueux envers le gibier, ainsi ils n'ont pas été tués par simple gourmandise ou envie, mais pour être entièrement dévorés. Gâcher est pour moi la pire des choses, et manger pour survivre est selon moi une des trois raisons de tuer. La seconde étant de se protéger, et la troisième venger...

Krazan se rappelait en effet de ce jour maudit, quarante printemps auparavant... Ce jour, plus précisément un soir, quelques minutes avant le crépuscule, il revit le groupe d'Humains armés de lances et de torches s'avancer vers le domaine où vivait son groupe, aidé par des Humains bienveillants. Ils furent tous massacrés en une nuit, par surprise totale. Le père, la mère et les frères de Krazan furent assassinés sans coup férir, les tueurs ayant plantés furtivement leurs lances dans le coeur de chacun des dragons. Seul Krazan fut épargné, lui qui se trouvait loin derrière. Et la vue des corps de ceux qui l'aimaient et qu'il aimait alluma la flamme vengeresse... Flamme qui calcina les quelques Humains qui étaient restés sur place, dans la demeure, qui commença aussi à brûler... Après un incendie visible des lieues à la ronde, il ne restait plus rien de la majestueuse demeure des Humains dont Krazan avait oublié le nom... Repenser à tout cela rappelait une douleur sans nom au dragon vert, et sans s'en rendre compte, il laissa couler une larme sur sa joue écailleuse... Et sa colère tout comme sa tristesse pouvaient se lire sur les pommettes qui se levaient sous ses yeux...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Mar 20 Nov - 16:36

    Depuis les sols, des créatures qui auraient observés les deux dragons en vol auraient pus avoir l'impression de regarder la danse nuptiale de deux libellules géantes... en effet, ces insectes, que les humains avaient, allez savoir pourquoi, mis en commun avec leur race ancestrale, tournaient ainsi l'un autour de l'autre lors de la saison des amours, mais chez les dragons, ce n'était pas pour la même raison, qu'ils se tournaient autour... chez-eux, c'était avant-tout une façon de faire connaissance. Ainsi, ils pouvaient s'observer, et se flairer, s'assurer que l'autre ne lui voulait pas de danger... chaque odeur étaient communes à chaque espèce, mais pourtant, chacun possédait un petit quelque-chose de plus que les autres, une saveur dans son odeur plus rance, plus épicée ou plus douce, qui ne disparaissait jamais, que l'on soit sale, ou qu'on l'on ait pris un bain, qui le rendait unique, et que les dragons pouvaient remarquer... c'était pour eux aussi important qu'une identité, et il valaient mieux savoir se souvenir et reconnaître les parfums pour pouvoir reconnaître ses ennemis, choses que la mère de Rexia lui avait appris quand elle était petite, et que la jeune femelle avait sue retenir à la perfection. Et, à observer la façon de réagir du dragon vert, à sentir l'odeur qui sortait de lui, elle n'eut pas de mal à comprendre qu'il n'y avait aucun sentiment hostile, chez-lui... elle se détendit un peu, bien qu'elle continuait à garder ses distances, et écouta avec attention son interlocuteur commencer à entamer la conversation.

    Le nouveau-venu lui parla d'abord du fait que c'était la première-fois de sa vie qu'il rencontrait une dragonne de son genre... ce qui fit tourner la tête sur le côté, étonnée, à Rexia. En effet, parmi toutes les races de dragons, les rouges étaient les plus communs, ils en sortaient d'ailleurs leur second nom... en effet, ce jeune mâle ne devait pas avoir beaucoup voyagé, pour ne pas avoir croisé de rouge avant-elle... quoi-que, si les siens étaient les plus nombreux, les dragons en générales n'étaient plus très nombreux, à travers le monde, il était bien possible que celui-ci n'ait jamais eu l'occasion d'en croiser un autre comme-elle. Hélas, c'était là un gros problème, dans ce monde : si beaucoup d'humains appréciaient les dragons, d'autres, eux, ne voulaient que les voir morts, ou alors domptés, soumis docilement à leur autorité, comme de petits chiens bien obéissants, portant leur maître sur leur dos... bah, cette idée la dégoûté, elle préférait encore mourir que de devenir une esclave, un dragon-mule ! Encore, que des dragons acceptent par choix de porter des humains sur leur dos, passe encore... mais forcé, alors ils ne vaudraient pas mieux que de simples animaux domestiqués !

    Rexia n'eut pas le temps de lui répondre que déjà, le dragon vert, dénommé Krazan, se lançait sur un nouveau sujet... il lui parla de sa chasse, du fait qu'il était content de voir qu'elle ne gaspillait pas la nourriture, et de ce qu'il pensait être de bonnes raisons pour tuer. Elle fut étonnée de voir une larme couler le long de sa joue, puis chuter après avoir glissée le long d'une pique, perle liquide et solitaire partant se perdre dans les feuilles de la forêt comme n'importe quelle goûte de pluie... elle comprit que ce dragon vert, qui semblait finalement encore plus jeune qu'elle-même ne l'était, avait dû vivre une ou plusieurs terribles épreuves, dans sa vie.


    -Oui, la chasse à était au moins suffisante pour combler mon appétit de dragon, répondit Rexia, d'un ton calme et neutre, presque amical, tendis qu'elle rapprochait un peu son vol de celui de Krazan, plus en confiance. Merci. Je pense aussi que tuer inutilement est cruel et uniquement digne des braconniers humains. Pour la vengeance, cependant... vivre ainsi empêche de profiter de la vie. Si l'unique but que tu poursuis est la vengeance, que feras-tu, une fois que celle-ci sera accomplie ? Hélas, je ne peux pas dire que j'ai vraiment eue le loisir d'avoir envie de me venger de quelqu'un, comme toi, tu semble le souhaiter... je ne peux pas vraiment comprendre.

    Rexia songea que, le mieux, c'était qu'elle évite d'insister sur le sujet, c'était pour cela qu'elle ne lui avait pas demandée "pourquoi, et de qui, tu veux te venger ?". C'était sa vie privé, et cela ne risquait que de l'énerver... elle décida que si il devait lui en parler, ce serait parce qu'il l'aurait choisi, pas parce qu'elle le lui avait demandée. Et elle chercha à se détourner vers un sujet, disons... moins triste, elle se tourna vers la première chose dont il lui avait parlé :

    -Les dragons rouges sont pourtant beaucoup moins rares que les dragons verts, mais pour ma part, tu es le second dragon de ton genre que je rencontre... enfin, rencontrer, ce n'est pas le vrai terme. Le premier, c'était ma mère, je suis une croisée rouge et vert, et, pour mettre en avant cette affirmation, elle pencha sa tête sur le côté, mettant en avant sa tâche de naissance, les trois écailles vertes qu'elle avait sur la joue... nous sommes cousins, en quelque-sorte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Mer 21 Nov - 11:48

La larme coula assez rapidement, glissant facilement sur les écailles du dragon vert et aidée par le vent de face. Ce ne fut que lorsqu'elle finit par tomber que Krazan se rendit compte qu'il avait pleuré... Et il regarda la goutte salée tomber, tomber, tomber... Jusqu'à se perdre dans la forêt que les deux dragons survolaient. Le plus jeune ne remarqua que la femelle s'était rapprochée que quand elle lui adressa de nouveau la parole. Krazan l'écoutait avec attention, essayant de déceler la moindre émotion dans son regard : que nenni, il n'arrivait pas à lire dans ses yeux... La dragonne semblait cependant vouloir se montrer amicale, et le jeune mâle la laissait s'approcher sans montrer le moindre signe de mécontentement.

-Oui, la chasse à était au moins suffisante pour combler mon appétit de dragon. Merci. Je pense aussi que tuer inutilement est cruel et uniquement digne des braconniers humains.

En entendant cela, Krazan se retint de grogner de colère en repensant une nouvelle fois à ces assassins... Il se contenta de détourner légèrement le regard avant de le diriger de nouveau vers son interlocutrice.

- Pour la vengeance, cependant... vivre ainsi empêche de profiter de la vie. Si l'unique but que tu poursuis est la vengeance, que feras-tu, une fois que celle-ci sera accomplie ? Hélas, je ne peux pas dire que j'ai vraiment eue le loisir d'avoir envie de me venger de quelqu'un, comme toi, tu semble le souhaiter... je ne peux pas vraiment comprendre.

Le dragon vert réfléchit un instant : elle n'avait pas tort... Une fois sa vengeance accomplie, s'il a l'occasion de le faire un jour, que fera-t-il ensuite ? Fort heureusement, il le savait déjà, mai sil décida de garder cette pensée pour lui : la confiance n'était pas suffisante pour parler ainsi de sa vie privée...

- Sur ce point, je ne m'inquiète pas : j'ai largement de quoi faire avant et après.

Un nouveau silence prit place, permettant au dragon vert d'observer sa voisine avec attention, toujours méfiant, mais moins, pour repérer d'éventuelles préparations au combat de sa part. Fort heureusement pour eux deux, il ne trouva aucun signe agressif. Rassuré, il baissa sa garde et se concentra un peu plus sur son vol. Concentration qui vola en éclats pour remplacer celle qui se porte aux nouvelles paroles de Rexia :

-Les dragons rouges sont pourtant beaucoup moins rares que les dragons verts, mais pour ma part, tu es le second dragon de ton genre que je rencontre... Enfin, rencontrer, ce n'est pas le vrai terme. Le premier, c'était ma mère, je suis une croisée rouge et vert... Nous sommes cousins, en quelque-sorte.

Krazan se retint d'ouvrir de grands yeux : ainsi donc, les membres de sa propre famille n'étaient pas les derniers à ce jour ? Enfin, il suppose, la différence d'âge entre les deux dragons lui mit la puce à l'oreille : cela devait être bien avant ce massacre...

- Ainsi donc, nous serions cousins ? Voilà une rencontre qui me fait plaisir. Je pensais ne plus revoir d'écailles couleur émeraude autres que les miennes dans mon existence ! Il marqua un temps. Je suis donc le second que tu rencontres... Savais-tu que nous avons presque tous été chassés, traqués, assassinés ? Je suis probablement le dernier, ou l'avant-dernier, si la flamme de ta mère brûle encore... Les longues années de solitude passées en silence, loin de tout, lui passèrent devant les yeux. Saurais-tu si... Il y en a d'autres ? J'ai ouïe dire qu'une femelle se terrait dans les montagnes, au Sud. Il désigne les monts Actalytes du coin de l'oeil. Vois-tu, j'aimerais faire revivre les nôtres...

Krazan ne pouvait plus attendre le jeune dragon impérial, et il lui fallait savoir par tous les moyens s'il y avait encore une chance... Ou s'il était réellement seul...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Mer 21 Nov - 21:44

    Si savoir déceler le moindre signe hostile dans le comportement de l'un de ses congénères était, et ceux pour n'importe quelle espèce vivante à travers le monde, plus ou moins une question de survie, savoir cacher ses propres émotions l'était également... en effet, pour prendre un exemple tout-simple, le territoire de chasse de Rexia était vaste, splendide et emplit de suffisamment de proie pour nourrir un dragon seul sans que cela ne soit un problème pour l’écho-système, et cela avait tendance à attirer la convoitise des autres dragons. Elle se devait d'être capable de lire dans le regard de ceux qu'elle rencontrait si ils comptaient s'en prendre à elle pour la chasser, ou pire, pour la tuer, que ce soit pour lui voler son territoire, son gibier ou son trésor... et également, elle se devait aussi de savoir cacher ses intentions, même lorsqu'elles étaient pacifiques ou amicales... un ennemi ne sachant pas ce que vous préparez, à quoi vous pensez, dans quel état d'esprit vous êtes, hésitera toujours plus longtemps à vous attaquer, ce qui pourrait vous donner l'avantage. Il était aussi possible, bien-sûr, de cacher lorsqu'on voulait se montrer menaçant... mais généralement, les sentiments comme la colère ou l'hostilité étaient plus difficiles à cacher que les autres sentiments. Il fallait bien que la jeune dragonne avoue que si elle savait se montrer neutre, lorsqu'elle était en colère, elle avait du mal à se tenir calme... mais bon, elle n'avait aucune raison d'être en colère, pour le moment, le dragon vert semblait aussi calme qu'elle-même.

    Il semblerait bien que la femelle avait eue raison de ne pas insister sur la raison qui poussait le mâle à vouloir se venger : une simple phrase de sa part mit fin à cette partie de la conversation, bien que par la suite, elle put à peu-près deviner quelle genre de vengeance il poursuivait. Il ne voulait pas partager avec elle cette partie de sa vie privé, et elle le comprenait, elle le respectait... après-tout, il ne la connaissait même pas. Alors ils continuèrent de se tourner autour, et de parler du reste, passant par de courts moments de silence où ils s'observaient et se sentaient à de quelques petites phrases polies échangées...

    En réalité, Rexia avait grandit dans l'idée que tout dragons étaient cousins, et qu'elle se devait de respecter les autres, qu'ils soient ou non de sa couleur d'écailles, et de détruire ceux qui la menaçaient. Ce n'est qu'ainsi qu'on ne se fait pas d'ennemis, et qu'on peut vivre une vie en paix, sauf bien-sûr, lorsque ce sont les ennemis eux-même qui viennent vous chercher... ce que la vie en solitaire, loin des hommes et de ceux qui haïssaient les dragons, et des autres races plus violentes, avaient permis de faire à la femelle. Selon-elle, puisque sans être une verte, mais en possédant le sang de ceux-ci coulant dans ses veines, elle était plus cousine avec Krazan qu'avec les autres dragons... même si ils n'avaient pas de véritable lien, autant qu'elle le sache, sans vraiment connaître les autres membres de sa famille du côté de sa mère. Le jeune mâle, qui semblait être presque encore un adolescent, de la vue de la croissance d'un dragon rouge, semblait étonnée par cette révélation, et elle se demanda presque si il n'avait pas pris son affirmation au pieds de la lettre, comme-quoi ils seraient vraiment cousins... elle ne le lui demanda cependant pas, ne souhaitant pas prendre le risque le vexer, puisqu'elle ne pouvait être sûre de rien.

    Krazan passa de l'étonnement au ravissement de voir de nouvelles écailles vertes... même si elles n'étaient que trois sur un corps couvert d'écailles rouges, cela devait-être pour lui rassurant de savoir que dans le monde, d'autre dragonneaux issus d'un ou deux dragons verts naissaient, parfois. La conversation passa alors sur l'extermination des dragons verts, chose dont elle avait eue vent, sans jamais y assister... ses parents l'avaient élevé dans la même solitude que celle qu'elle vivait, loin des hommes, de leur folie et de leurs guerres. Aux longues phrases de son interlocuteur, elle ne put que répondre ceci :


    -J'ai eue vent de cette ignominie causée par la main des hommes... mais j'étais encore bien petite, quand cela a commencé. Peut-être même que je n'étais pas encore née, je crois que c'est la raison pour laquelle ma mère a voulue vivre en solitaire, loin des hommes, avec mon père. Je n'ai pas vu, ni vécu l'extermination, mais sache que je suis désolée, si cela est ton cas.

    Une idée traversa furtivement l'esprit de Rexia, une pensée pas très agréable : était-ce à cause de l'extermination, que sa mère s'était mise en couple avec un dragon de couleur différente de la sienne ? Avait-elle cherchée par tout les moyens à procréer, et avait-elle été déçue de mettre au monde une fille rouge ? En tout les cas, si c'était vraiment le cas, jamais elle ne le lui avait fait sentir... Rexia préféra chasser ces mauvaises pensées de sa tête et croire que ses parents s'aimaient, qu'ils étaient en couple depuis avant l'extermination, et qu'elle n'était pas le fruit que d'un espoir de reproduction sans amour. Parfois, il valait mieux imaginer sa propre vérité que de connaître la vraie...

    -Oui, je comprends que tu veilles faire relever les tiens, continua-t-elle, mais hélas, je ne peux pas vraiment t'aider dans tes recherches... vois-tu, je suis jeune, je n'ai quittée la caverne de mes géniteurs que depuis peu de temps, et depuis que je me suis installée sur ce territoire, je ne l'ai pas quittée. J'ignore à quoi ressemble les autres piques des montagnes et qui y vit. Mais si tu veux mon avis, même les humains ne peuvent exterminer des espèces comme les notre... toi et ma mère, vous ne pouvez êtres les derniers verts d'Aldang. Ne renonce pas, et poursuit ta quête, et si je rencontre un autre dragon vert, j'essaierais de te retrouver pour t'en informer.

    La femelle se doutait qu'il devait être difficile de se sentir aussi seul... elle était solitaire, mais croire qu'on était le dernier de sa race devait être une solitude bien différente, et bien plus douloureuse que la sienne. Elle regrettait un peu de ne pas pouvoir l'aider plus que ça... au moins pouvait-elle se montrer hospitalière. Elle n'avait jamais été territoriale... temps qu'il ne cherchait pas à lui voler son terrain de chasse et qu'un autre dragon ne venait pas s'y nourrir sans son accord, elle n'avait rien contre partager, et elle pouvait toujours le lui proposer :

    -Nous survolons actuellement mon territoire, expliqua-t-elle, mais si tu souhaites y chasser, je t'en pris, tu es le bienvenu. J'ai assez de gibier pour le partager avec toi. Et puis, qui sait, si je suis aussi proche de l'endroit où se cache cette femelle que tu recherches, peut-être qu'en visitant les lieux, tu pourras trouver sa trace.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Jeu 22 Nov - 17:49

[Désolé, pas du tout d'inspi >.<"]

-J'ai eue vent de cette ignominie causée par la main des hommes... Mais j'étais encore bien petite, quand cela a commencé. Peut-être même que je n'étais pas encore née, je crois que c'est la raison pour laquelle ma mère a voulue vivre en solitaire, loin des hommes, avec mon père. Je n'ai pas vu, ni vécu l'extermination, mais sache que je suis désolée, si cela est ton cas.

Krazan écoutait avec une attention tout aussi grande celle qui volait à ses côtés, et détourna légèrement le regard, gêné, quand Rexia se dit désolée. Elle n'avait pas à l'être, les choses se sont déroulées ainsi, rien ni personne ne pouvait y remédier... Sauf peut-être le dragon vert, qui attendait une réponse favorable de la part de la femelle rouge. Qu'il aurait aimé entendre que Rexia connaissait, ou avait au moins croisé une femelle aux écailles émeraude ! Cette nouvelle aurait put faire revivre ses espoirs, lui donner encore plus de courage ! Hélas, ce n'est pas la réponse attendue que prononça Rexia :

-Oui, je comprends que tu veilles faire relever les tiens, mais hélas, je ne peux pas vraiment t'aider dans tes recherches... Vois-tu, je suis jeune, je n'ai quittée la caverne de mes géniteurs que depuis peu de temps, et depuis que je me suis installée sur ce territoire, je ne l'ai pas quittée. J'ignore à quoi ressemble les autres piques des montagnes et qui y vit. Mais si tu veux mon avis, même les humains ne peuvent exterminer des espèces comme les notre... Toi et ma mère, vous ne pouvez êtres les derniers verts d'Aldang. Ne renonce pas, et poursuit ta quête, et si je rencontre un autre dragon vert, j'essaierais de te retrouver pour t'en informer. Nous survolons actuellement mon territoire, mais si tu souhaites y chasser, je t'en prie, tu es le bienvenu. J'ai assez de gibier pour le partager avec toi. Et puis, qui sait, si je suis aussi proche de l'endroit où se cache cette femelle que tu recherches, peut-être qu'en visitant les lieux, tu pourras trouver sa trace.

Le dragon vert fixa son interlocutrice, à la fois déçu par la réponse qui ne mentionnait pas la rencontre avec une femelle verte, et touché par la compassion qu'exprimait Rexia. En règle générale, les dragons solitaires n'ont que faire des problèmes extérieurs, et tendent même plutôt à repousser ceux qui viennent les implorer d'apporter leur aide - sauf, bien entendu, les dragons les plus avares qui peuvent accepter n'importe quoi en échange d'une quantité importante de pièces sonnantes et trébuchantes. Mais jamais il n'aurait cru qu'il serait accepté sur le territoire d'une dragonne, alors qu'il lui est étranger... Est-ce de la compassion, de la pitié, ou une tentative de former un lien d'amitié ? Ou tout simplement un petit coup de patte envers un lointain cousin ? Peu importe pour Krazan, qui était tout proche de son but. Refuser toute aide serait bien stupide de sa part, car ce n'était pas le moment de négliger tout ce qui pourrait lui permettre de retrouver la dernière verte... La dernière ? Rexia avait précisé qu'elle n'avait quitté que récemment ses géniteurs, il se peut donc que sa mère puisse un jour mettre au monde un dragonnet aux écailles émeraude...

- Je te remercie pour cette permission, mais je ne viendrais alors ici que si je ne trouve pas de gibier ailleurs. Je n'aime pas abuser des autres, vois-tu... Et pour ton aide, je t'en remercie grandement, et je tiens à t'aider en retour. Si jamais l'occasion se présente, ou si tu as besoin d'une aide quelconque, n'hésites pas à m'appeler...

Krazan savait en effet être reconnaissant, et il tira sur certains de ses muscles faciaux afin que ses lèvres dessinent la forme d'un sourire, expression du visage qu'il a apprit à maîtriser avec les membres Humains qui épaulaient ses géniteurs. Mais cela lui faisait légèrement mal aux gencives du fond de sa gueule, et ses lèvres reprirent une forme neutre. Puis il se mit à observer depuis les cieux le territoire de Rexia : il était grand, avec la forêt au centre, sans aucun doute pleine de gibier, et le bois était entouré de vastes plaines où galopaient au loin des étalons sauvages. La dragonne rouge avait un ben grand terrain de chasse où la viande abondait, mais Krazan n'allait pas pour autant jouer le client du self-service...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Ven 23 Nov - 20:36

[Très honnêtement, je trouve ton sujet très bien... et puis, je me fiche des longueurs ^^]

    Rexia éprouvait de la compassion pour lui, en effet, en ayant autant pour raison le fait qu'il avait dû vivre de terribles épreuves que le fait que c'était un autre dragon, qui les avait vécue, que c'était un membre de sa race, un cousin d'écailles et de descendance... et ce n'était en rien le fait qu'elle ait pitié de lui, qui la poussait à se montrer sympathique envers Krazan. Peut-être que savoir ce qu'il vivait l'aidée un peu à se montrer compréhensive, mais la jeune femelle rouge agissait avec le dragon vert comme elle agirait avec n'importe quel dragon qui passerait en toute neutralité au-dessus ou près de son territoire : elle agissait avec hospitalité, et offrait la chasse si celui-ci en avait besoin... chose que, bien-sûr, elle ne ferait pas si les proies de son terrain de chasse venait à manquer, mais temps qu'elle avait de quoi, elle ne voyait pas pourquoi elle le lui refuserait. Rexia était une solitaire, mais elle était aussi une dragonne commune... leur caractère n'était pas gravé dans leur patrimoine génétique comme l'était celui des dragons noirs, par-exemple, ils pouvaient se former leur propre caractère, et autant certains pouvaient êtres solitaires que d'autres pouvaient préférer la compagnie, autant certains pouvaient êtres hostiles, ronchons, sauvages et malfaisant, que d'autres pouvaient êtres bons et hospitaliers... la jeune rouge avait pris le caractère de ses parents : elle était solitaire, mais solidaire envers les autres dragons... elle était une dragonne au bon caractère, ce qui était quelque-chose de plutôt bien, non ?

    Peut-être bien qu'elle acceptait la présence d'étrangers aussi parce que justement, elle était encore jeune, et qu'elle ne possédait pas son propre territoire bien à elle depuis très longtemps... elle savait se montrer prudente, mais connaissait-elle vraiment le sens du mot "méfiance" ? Le jour où elle aurait des problèmes avec un autre dragon parce que justement, elle s'était montrée un peu trop hospitalière, il se pourrait bien qu'elle se montre plus méfiante envers un étranger et ne l'invite pas aussi facilement à chasser chez elle tout-simplement parce qu'elle n'avait pas l'impression qu'il lui voulait du mal... mais en attendant, Krazan avait de la chance, il était tombé sur une dragonne douce et pacifique, et elle, elle avait de la chance, elle était tombée sur un dragon qui ne serait surement pas du genre à profiter de sa gentillesse...

    Rexia écouta son interlocuteur lui répondre en la remerciant, lui proposant également son aide si jamais un jour, elle avait besoin de lui, ce qui lui laissa penser qu'un liens d'amitié semblait commencer à se créer entre les deux jeunes dragons... si elle avait pue, elle en aurait sourie : c'était toujours agréable de se faire de nouveaux amis, surtout lorsqu'on était un dragon solitaire. Elle ouvrit cependant de grands yeux étonnées en le voyant, lui, étirer son museau, de façon à former cet étrange arc-de-cercle que l'on appelait "sourire", bien que celui-ci était plus rudimentaire que celui d'un humain... en effet, les dragons n'avaient pas leurs lèvres qui permettaient ce genre de grimaces, eux, ils avaient un museau, pour grogner. C'était presque un exploit, chez un dragon, de réussir à faire ça, autant que l'était de voler pour un deux-pattes... et cela fit échapper un étrange son de la gorge de Rexia, une sorte de raclement, ressemblant au bruit que ferait les galets d'une plage lorsqu'on marchait dessus... c'était le rire amusé d'un dragon devant la "grimace" qu'il lui faisait.


    -Tu sais sourire ? Demanda-t-elle, question inutile si il en était, puisqu'il venait justement de le faire... impressionnant ! Je ne savais pas que les dragons étaient capable de faire ça... moi, en tout-cas, je n'ai jamais réussie, et en fait, je n'ai jamais essayée.

    Elle n'essaya pas non-plus sur le moment, car en réalité, elle ne savait même-pas lesquels de ses muscles faciaux elle devait contracter pour être capable de faire cela. Contrairement à lui, elle avait passée sa vie auprès des dragons, et n'avait vu les humains que de loin en survolant leurs villes, leurs villages et leurs camps, ou à travers les contes que sa mère lui racontait le soir, pour l'endormir, ou pour lui apprendre des leçons sur la vie, afin qu'elle apprenne à éviter les dangers. En tous les cas, ce mâle avait réussi à la faire rire, ce qui était une bonne chose, ça la mettait de bonne humeur.

    -Merci pour ta proposition, ajouta-t-elle, je saurais m'en souvenir. Mais en attendant que l'un de nous ait besoin d' l'autre, soyons amis...

    Elle lui faisait cette proposition en toute sincérité... en la faisant rire, il lui avait donné envi de plus le connaître, autant que pour la compassion qu'elle ressentait pour lui vis-à-vis de son histoire. Un léger silence s'installa entre-eux, uniquement coupé par le bruit du vent en mouvement sous leurs ailes... puis le jeune femelle finit par descendre un peu. Elle était rapide et silencieuse en vol, mais elle avait malgré-tout un défaut, qu'elle dut révéler en proposant :

    -Je dois me poser. Tu m'accompagnes ? Mes ailes sont longues et fines, mais ne peuvent porter mon poids très longtemps... je me fatigue hélas rapidement.

    Et, sur cette courte explication, elle baissa légèrement les aile, inclina son corps vers l'avant, et se laissa tomber en chandelle en direction des arbres aux branches capables de lui percer les ailes, aux troncs capables de lui briser les os... des larmes coulaient de ses yeux, mais c'était juste à cause du vent qui les fouettait... elle avait fait en sorte de ne pas déplier sa membrane de peau translucide, juste pour bien ressentir la sensation de chute. Et, dans un habile mouvement des ailes, elle réussit à se redresser au dernier moment, et se posa doucement sur un haut rocher émergent des bois. Puis elle leva le museau vers le ciel, pour voir si Krazan l'avait suivi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Dim 25 Nov - 9:48

Krazan fut assez surpris d'entendre le rire draconique de Rexia. Depuis combien de temps n'avait-il pas entendu ce bruit à la fois rassurant et étrange ? Depuis combien de temps n'avait-il pas entendu un sembleble exprimer son amusement avec un rire ? De plus, celui-ci lui rappelait sa propre mère, qui elle aussi poussait un raclement de cette manière, mais celui de Rexia était plus mélodieux... Cependant, le dragon vert se demandait si la dragonne avait ri pour se moquer, ce qui serait improbable, ou si elle le faisait simplement parce qu'il est inhabituel, il faut l'avouer, qu'un dragon réussisse à faire un sourire proche de celui des humains ?

-Tu sais sourire ? Impressionnant ! Je ne savais pas que les dragons étaient capable de faire ça... moi, en tout-cas, je n'ai jamais réussie, et en fait, je n'ai jamais essayée.

-Impressionnant ? s'étonna le dragon vert. Hum, il faut bien que mon temps de dragonnet m'ait servi à apprendre un maximum de choses, que ce soit des leçons données par mes géniteurs que par mes observations des Humains... Il est bien dommage qu'ils ont été tués par leurs frères...

Ce n'était pas que simplement "dommage" : cétait la raison qui poussait Krazan à vouloir venger. Mais, encore une fois, le dragon se retint d'exprimer sa rage, sa haine envers les Humains dans leur protection de métal brillant... Il regarda les nuages au-dessus de lui : eux, au moins, n'avaient guère à se soucier de ce qui leur arrivait... Ils se laissaient simplement porter par le vent, puis meurent et disparaissent dans une pluie plus ou moins accompagnée du vent... Pourtant, on ne leur prête aucune attention particulière, ce qui leur permet de vivre en paix... Ahh, si seulement personne ne les avait retrouvés... Si seulement...

-Merci pour ta proposition, je saurais m'en souvenir. Mais en attendant que l'un de nous ait besoin de l'autre, soyons amis...

Krazan tourne la tête vers sa compagne de vol, avec étonnement. Mais ses yeux exprimait plus un bonheur extraordinaire que de la surprise : il avait vécu seul trop longtemps. Il avait connu ce qu'était la solitude, quelques fois brisée par des rencontres innatendues, mais ce sentiment très désagréable s'installait de nouveau très vite par la suite... Et là, le dragon vert se retrouve près d'une dragonne sympathique et compatissante, et qui lui propose de devenir amis... Il garda le silence, ne sachant que dire, mais il espérait que ses yeux légèrement humides lui expliquerait tout... Il remarqua que Rexia perdait en altitude et que son vol se faisait plus fastidieux. Inquiet, il se rapproche un peu d'elle, au cas où les ailes de la dragonne l'abandonnent...

-Je dois me poser. Tu m'accompagnes ? Mes ailes sont longues et fines, mais ne peuvent porter mon poids très longtemps... Je me fatigue hélas rapidement.

À peine Rexia avait-elle prononcé ses mots que déjà elle se dirigeait dangereusement vers le sol, rendant le dragon vert inquiet. Certes, elle avait des ailes longues et fines, mais... Pourrait-elle redresser malgré tout ? Elle sont aussi plus fragiles et doivent moins retenir l'air que pour lui, en faisant cela, Rexia risquait la mort ! Alors Krazan fit de même, inclina ses ailes vers le bas et descendit en piqué. Cependant, ayant des ailes plus épaisses, il fut obliger de commencer à redresser une centaine de mètres au-dessus du bois meurtrier, et cela lui suffit à peine, car quand il redressa totalement, il se retrouva les écailles du ventre en train de raser la cime des arbres, et s'empressa donc de gagner un peu en altitude. Une fois en sécurité, il remarqua qu'il se trouvait juste derrière de Rexia, qui semblait le chercher, ce qui amusa un peu le dragon vert, qui refit la fameuse grimace. Il se posa donc derrière elle et se racla la gorge pour attirer son attention.

- Tu m'impressionnes ! J'ai bien cru que j'allait devoir retirer un cadavre de ces troncs, on peut dire que tu as réussi à me faire peur !

En effet, Krazan avait eu plus peur pour la vie de Rexia que pour la sienne, ce qui est normal à ses yeux : pour lui, la dragonne rouge est la première qui ait proposée de nouer les liens de l'amitié.

- Donc, pour ta proposition... Avoir enfin quelqu'un à qui parler me réchauffe le coeur. Et ce serait difficile de refuser une demande d'amitié...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Mer 28 Nov - 20:21

[Voilà, encore pardon pour l'attente ^^]

    En effet, si Rexia s'était permise de se mettre à rigoler, ce n'était absolument pas pour se moquer de son frère d'écailles... le fait qu'un dragon soit capable de sourire, elle trouvait ça amusant, mais pas ridicule, donc elle n'avait pas de raison de se moquer de lui comme le ferait une dragonnette devant un autre dragon de son âge, sous prétexte que ses écailles étaient de couleurs différentes des siennes... mais c'était belle et bien parce qu'elle avait été surprise de voir Krazan faire une chose aussi inhabituel chez un reptile, faire cet étrange grimace que ses parents lui avaient une ou deux fois décrite, lors de ses leçons sur les hommes, sur leurs habitudes, sur comment les éviter et se défendre contre eux. La jeune dragonne faisait partie de ces personnes qui, lorsqu'ils étaient vraiment très surpris, se mettaient à rire, mais elle-même ignorait la raison de ces hilarités... un tic nerveux, peut-être. Et c'était également pour cela qu'elle trouvait la chose "impressionnante", comme elle le disait si bien, ce qui semblait être au grand étonnement du mâle vert : parce qu'au final, le fait qu'une chose soit impressionnante, c'était parce qu'en toute logique, celui qui la faisait ne devait pas en être capable, ou savoir le faire... la nature n'était pas censée avoir munie un dragon de la capacité de sourire, alors lorsqu'elle voyait l'un d'entre-eux le faire, elle trouvait que c'était impressionnant, elle trouvait cela normal, de son côté.

    Mais bon, revenons-en à notre histoire, à cette rencontre entre deux dragons de genre différents, de couleurs, et venant même plus ou moins de "mondes différents"... elle avait toujours vécue auprès de leurs semblables, et lui avait durant une partie de sa vie été élevé par les hommes... d'où semblait être sur le point de naître une histoire d'amitié. Après s'être installée sur la pierre qui lui servait parfois de lieux de repos, après la chasse... un rocher chauffé par le soleil, c'était toujours très agréable, pour un reptile, et idéal pour faire la sieste... Rexia passa un moment le museau pointé vers le ciel, tournant de droite à gauche, recherchant le point lumineux tel une émeraude volante qui passerait au-dessus d'elle, ou alors qui ferait du sur-place, l'observant... mais elle ne trouva rien, rien de plus que le bleu du ciel et quelques moutons de nuages blancs qui y flottaient par-ci, par-là, au gré du vent, plus libres encore que ne l'était les dragons eux-même. La jeune femelle faillit pousser un soupir de déception : son nouvel ami était-il déjà parti ? Lui avait-elle fait "peur", en se montrant aussi pressée de se faire son amie ? En fait, Rexia s'était concentrée sur son vol et ne l'avait pas vu bouger... il fallait dire que si elle aimait, et qu'elle avait l'habitude de ce genre d’acrobaties aériennes, elle n'en demeurait pas moins prudente lorsqu'elle les exécutait. Elle était aventureuse, mais pas stupide. Ses ailes, si elles se fatiguaient rapidement, avaient toujours sus la porter, mais elle avait malgré-tout passée de nombreuses années à tester ses propres limites, et elle ne se lançait dans des cascades que si elle savait qu'elle était capable de les réussir... autrement, elle ne le faisait pas, et elle restait toujours attentive lorsqu'elle s'y lançait.

    Un raclement se fit entendre dans son dos, le son d'une personne toussotant dans le but de nous signaler sa présence en arrivant derrière-elle, et de ne pas nous effrayer... mais pourtant, Rexia, dont l'attention était entièrement tournée vers le ciel, n'ayant pas eue l'idée que Krazan pouvait se trouver derrière-elle, ne put retenir son sursaut, tendis qu'elle se retourner vivement, tel un serpent près à mordre... mais elle se détendit immédiatement en reconnaissant le dragon vert, tendis que celui-ci lui faisait des remarques sur sa façon de voler...


    -Toi aussi, tu m'as fait peur, répliqua-t-elle... mais pas méchamment, ce n'était même pas sur une ton de reproche, elle se prenait tout-simplement au jeu de leur conversation, et son ton était resté neutre.

    Si Rexia ne pouvait pas sourire, les lueurs amusées et amicales de son regard suffisait à montrer dans quel état d'esprit elle se trouvait. En entendant les compliments de Krazan, elle ne put s'empêcher de dresser fièrement le museau, ce qui la rapprochait un peu plus de la taille du jeune mâle... elle aimait qu'on lui fasse des compliments sur le vol, en quoi elle se considérait comme étant très douée.


    -Merci, ajouta-t-elle, ça fait des années que je m’entraîne à ce genre de figures. J'aime voler, et j'aime tout-particulièrement me dépasser... ce genre de figures, je les fais quotidiennement, ma préférée, c'est la vrille, quand je tourne sur moi-même pendant que je vol. Mais toi aussi, tu es impressionnant ! Si tu es plus lourd que moi, ton vol n'en est cependant que plus silencieux... je ne t'ai pas du tout entendu arriver, j'ai même crue que tu étais parti.

    Sur ceux, Rexia n'attendit pas plus longtemps et s'installa confortablement sur la pierre, en se couchant devant les pattes de Krazan. Le lichen sur la roche formait une sorte de matelas qui chatouillait agréablement le ventre aux fines plaques d'écailles de la dragonne. Pour ceux de leur espèce, se coucher était l'égal de s'asseoir, pour un être bipède : c'était une façon de s'installer plus confortablement, pour bien profiter d'une conversation, par exemple. Ainsi, elle écouta avec attention les paroles de son ami, et lui répondit :

    -J'imagine que ne pas être seul est dans la nature des dragons verts, contrairement aux dragons rouges... mais pour ma part, le fait d'être solitaire ne m'a jamais empêchée d'accepter la compagnie, de temps en temps. Alors je suis ravie que nous puissions devenir amis, Krazan, et je suis heureuse que cela t'aide à te sentir bien.

    En effet, Rexia était, et se considérait, comme une dragonne solitaire, car elle vivait seul sur son territoire et ne le partageait qu'en quelques occasions, comme maintenant, et elle ne s'était jamais sentie malheureuse lorsqu'elle vivait, sauf quand, il fallait bien l'avouer, elle rêvait du Prince Charmant... mais il y avait une grande différence entre vivre en solitaire, et vivre en ermite, où on refusait la compagnie des autres. Rexia n'était pas une ermite, le monde ne la dérangeait pas. Et tendis qu'elle observait son bel ami écailleux, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'il était drôlement mignon... mais bien vite, elle abandonna cette idée, et fit en sorte que ce qu'elle ressentait et pensait ne se voie pas. Rexia était une jeune femelle qui avait encore besoin de se trouver elle-même, presque une adolescente, et de ce fait, elle en gardait les défauts... tout comme le fait qu'elle avait tendance à tomber sous le charme de la plupart des dragons qu'elle croisait et qu'elle trouvait un peu séduisant... mais elle savait que quoi qu'il arrive, Krazan ne voudrait pas d'elle : il voulait rencontrer une dragonne verte. Elle savait malgré-tout se contrôler, et elle laissa vite passer ses idées pour se concentrer sur le lien amical qui se tissait entre-eux.

    -Sinon, dit-moi, ajouta-t-elle, d'où viens-tu, exactement ?

    Elle ne voulait pas qu'il lui raconte son histoire... juste qu'il lui en dise un peu plus sur lui. Mais si il ne voulait pas répondre, elle l'accepterait, et n'insisterait pas, elle ne lui en voudrait même-pas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Jeu 29 Nov - 12:38

[Excuse-moi Rexia, mais je bloque sur le rp >.< j'arrive pas à trouver l'inspiration pour écrire quoi que ce soit...]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Dim 9 Déc - 20:15

[Bah, c'est pas grave. Tu répondras quand tu trouveras, je ne suis pas du tout pressée ;) Veux-tu que je modifie quelque-chose dans mon post ? Ça t'aidera ? ]

_________________


Dernière édition par Rexia le Ven 14 Déc - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Lun 10 Déc - 19:28

[Non merci, il faut juste attendre que je n'ai plus de devoirs et ça devrait passer tout seul ^^]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Mer 12 Déc - 18:12

[Ça marche. Prend ton temps ;) ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Jeu 3 Jan - 18:18

[voilà, je m'excuse pour tout ce temps passé sans avoir répondu, j'ai enfin eu le déclic que j'attendais >.<"]

L'air ici était bon et pur, légèrement parfumé par l'odeur végétale des feuilles vertes du bois environnant. De plus, le vent n'était que léger, caressant gentiment les écailles des deux dragons. Le plus jeune avait fait preuve de discrétion malgré lui, et sursauta légèrement lorsque Rexia se retournait brusquement vers lui. Cependant, les petites étoiles de contentement qui dansaient dans les yeux de la dragonne suffit à Krazan pour qu'il comprenne qu'elle avait réagi par un simple réflexe de défense. Normal, quand on se faufille en toute discrétion dans le dos de quelqu'un. Et Rexia avoua par la suite que le dragon vert l'avait aussi effrayé, ce qui confirma ses pensées.
Krazan put apprendre que Rexia était un tant soit peu fière par sa réaction lorsqu'elle reçut ses compliments sur son vol. Mais le dragon vert fit de même, mais de manière moins hautaine, se contentant d'hocher légèrement la tête lorsqu'elle lui rendit la pareille.

- J'ai appris à être discret. Ca m'a toujours servi. Il lui arrivait d'être sec, ou de ne pas savoir recevoir des compliments. S'il faut remercier quelque chose pour cela, c'est bien la solitude vécue.

En voyant la dragonne s'allonger confortablement sur la pierre moussue, Krazan hésita à faire de même. Il ne s'agissait pas de son rocher, et ce n'était pas son territoire. Il n'était qu'invité, même si un lien d'amitié se nouait entre les deux dragons... Par ailleurs, le temps qui fut passé avant que Krazan n'ait eu l'occasion de dialoguer avec un membre de on espèce, et il ne savait pas quelle posture prendre... Mais, ne voulant pas offenser Rexia, s'il s'agissait d'une position pour montrer son intérêt à la discussion, le dragon vert se coucha lui aussi, mais de manière hâtive et indécise, et écouta simplement la suite de ce qu'elle avait à dire. La perspicacité de la dragonne quand elle fit part de sa déduction eut pour effet de refaire sourire son interlocuteur, une grimace qui fut auparavant une habitude, et non pas volontaire.

- À vrai dire, je ne sais pas si c'est dans notre nature, mais j'ai vécu en groupe avant que... Sa voix devient presque inaudible. Tu le sais comme je te l'ai dit... Il reparle normalement. Mais peu importe aujourd'hui, savoir de nouveau ce qu'est l'amitié me fait plus que plaisir, et je t'en remercie infiniment.

Levant légèrement la tête pour mieux regarder celle de Rexia, le dragon vert vit dans les yeux de cette dernière des petites étoiles mystérieuses, seule élément qui jusqu'à maintenant a pu refléter ses pensées. Krazan était lui aussi vif d'esprit, ainsi qu'observateur. Il comprit facilement ce que signifiaient ces petites étoiles. Il était vrai que Rexia semblait avoir atteint l'âge adulte, prompt à la reproduction, cependant, le dragon vert était encore à quelques décenies de l'âge mature... Et son corps venait seulement de commencer à laisser paraître sous leur plus beau jour crêtes, cornes, écailles, muscles, ailes et griffes. Et quand il regardait Rexia, certes, il la trouvait magnifique, fort sympathique qui plus est, mais l'objectif qu'il s'est donné à son existence prit le dessus, et ce presque à contre-coeur pour le dragon...

- Sinon, dit-moi, d'où viens-tu, exactement ?

Cette question fit revenir le dragon sur Aldang, et il lui fut bien quelques secondes pour comprendre la question, et en chercher une réponse. Car elle était un peu surprenante pour Krazan : c'est vrai, venait-il d'un village ? Des montagnes ? De la forêt ? Comment avait-il pu oublier ?

- Je ne sais pas trop exactement. Vu que j'ai passé beaucoup de temps à faire des allers-retours sans but sur Aldang, le point de départ de mon voyage, et aussi celui où je suis né, a été remplacé par les paysages nouveaux... Et toi, d'où viens-tu ? Il se pourrait que je sois passé non loin de ton territoire un jour où l'autre !

Pour le dragon vert, rajouter une question après sa réponse fut naturelle. Si l'un en apprend sur l'autre, le second doit en apprendre sur le premier...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Ven 4 Jan - 19:57

[Ce n'est pas grave pour le temps ^^ Pour ma part, je vais essayer de répondre demain ou dimanche, mais je ne suis pas sûre de pouvoir y arriver parce que j'ai pas-mal de trucs à faire, ce Week End. Après, le lundi et le mardi sont mes jours aux horaires les plus longues, donc je risque de ne pas pouvoir non-plus répondre à ces moment-là. Je vais essayer de faire au mieux, mais tu devras peut-être attendre jusqu'à mercredi pour que je poste. Si c'est le cas, désolée de te faire attendre]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Sam 5 Jan - 9:26

[bah, vu le temps que tu as passé à patienter, je pense que tu as le droit de faire pareil ^^]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Mer 9 Jan - 20:52

    Rexia avait eue beaucoup de chance, de trouver ce territoire, un lieu libre de tout autre dragon, et où les hommes n'avaient pas encore imposés leur dominance... aussi loin qu'elle s'en souvienne, lorsqu'elle était arrivée sur ses terres, seuls les animaux y régnaient, et elle avait rapidement trouvée une caverne qui convenait à ceux de son espèce : bien aérée par de nombreux puits, assez grande pour l'accueillir à elle et toute une famille de dragons si jamais elle en avait une, avec une saillie plate où construire un nid, et cachés par les ombres la journée, on ne pouvait voir l'entrée qu'en y regardant bien, en sachant où elle était, ou alors il était possible de la confondre avec le reste du mur de la montagne. Il était presque impossible de l'atteindre lorsqu'on ne volait pas, et elle était ouverte sur un territoire de chasse qu'aucun autre dragon n'avait jusqu'à ce jour marqué comme étant le sien... enfin, tout du moins, si c'était déjà arrivé, cela avait eu lieu tellement de temps plus tôt qu'aujourd'hui, l'odeur de dragon avait disparu.

    En y réfléchissant bien, ce lieu était si "parfait" qu'il était étonnant qu'il soit resté vierge de tout propriétaire, surtout qu'elle avait trouvée, sur quelques vieux arbres et dans sa caverne, des traces de griffes aussi grosses que sa queue. Malgré-cela, elle n'avait eue à se battre, à chasser, et ne s'était faite chasser par personne en choisissant ces terres comme territoire... elle avait pour hypothèse qu'autre-fois, ce territoire était occupé par un dragon très vieux, très grand, et très puissant, dont personne n'avait osé le lui disputer. Sans doute était-il mort de nombreuses années plus tôt, laissant les plus anciens dragons et les bipèdes, qui n'osaient pénétrer ici, dans l'ignorance que ce territoire était à nouveau libre... et elle, par ignorance, et par chance, elle avait trouvée ce territoire redevenu vierge et en avait fait le sien. Comme-quoi, si elle avait raison, parfois, il suffisait de bien peu pour avoir un coup de chance, comme par-exemple voler au hasard.

    Le jeune mâle semblait hésitant... avait-il peur d’offenser Rexia si il se couchait à son tour sur le rocher qu'elle avait choisie ? Effectivement, il n'était qu'un invité, chez-elle... mais justement, elle l'avait invité à visiter, et même à chasser sur son territoire, si il le souhaitait. Tant que ce n'était pas au point de le lui voler, il pouvait bien prendre ses aise, et il y avait assez de place, ici, pour que deux dragons se couchent l'un face à l'autre. Elle remua doucement la queue, et fut sur le point de lui proposer de l'imiter... mais finalement, Krazan sembla craindre que le fait qu'il reste à ne rien faire ne la vexe plus que si il s'installait, et, rapidement et maladroitement, il se coucha à son tour, face à elle. Ah, les jeunes dragons... voir ces façons d'agir l'amusa, et elle ne put étouffer un petit rire. Par chance, il lui fit à nouveau la grimace du sourire, et elle fit mine que c'était cela, qui la faisait ricaner, quitte à passer pour une véritable gamine... elle préférait ça plutôt qu'il pense qu'elle était en train de se moquer de lui.

    A part le rire, Rexia resta aussi silencieuse qu'immobile, écoutant attentivement ce qu'avait à lui dire son nouvel ami... l'une des raisons était le fait qu'elle venait, sans le vouloir, de lui faire revenir à penser à sa "vie d'avant", et elle avait bien vite compris que ce genre de choses le rendait triste... à l'intérieur de son museau, elle se mordit la langue, pour s'apprendre un peu à réfléchir avant de parler. Elle ne se coupa pas, mais la douleur lui donna l'impression de goûter du sang.

    Elle apprit ainsi que Krazan avait vécu longtemps en hermite, recherchant il ne savait quoi à travers le monde d'Aldang... mh, sans doute avait-il était guidé par son instinct, à la recherche de ses semblables, ou d'un territoire, bien que cela se soit fait inconsciemment. Rexia aussi, elle avait vécue quelques temps d'errances, dans sa vie, quand elle avait à peu-près son âge, avant qu'elle ne découvre ce territoire... a l'époque, elle laissait ses propres ailes la mener où elles le souhaitaient, et elle n'avait jamais regretter d'avoir fait confiance à son instinct : il lui avait offert un lieu de vie des plus parfait. Depuis, elle n'avait jamais plus doutée de la vois qui murmurait au fond de sa tête.

    Le dragon vert lui demanda, à son tour, d'où elle venait... oui, c'était légitime : il lui avait racontée ce qu'elle lui avait demandée, c'était à son tour. Et de toute-façon, la femelle n'avait rien à cacher, donc elle répondit en toute honnêteté :


    -J'ai été pondue, j'ai éclos et je suis née dans une caverne près de la plaine de Medels. A mon âge actuel, j'y ai passée plus des trois quarts de ma vie, jusqu'au jour où m'a mère m'a chassée de la caverne. J'ai volée trois jours et trois nuits, avant de trouver ce territoire, un beau matin... je me suis installée et je ne l'ai plus jamais quittée. Si tu es passé par mon lieu de naissance, il est peut-être normal que tu ne nous ais pas rencontré : après ma naissance, mes géniteurs n'ont plus fait confiance à personne, dans le but de me protéger, pas même aux autres dragons... je devrais même dire encore moins à eux. Mais si cela peut déjà te rassurer dans ta quête, sache que ma mère, une autre dragonne verte, vit dans la plaine de Medels.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Dim 13 Jan - 18:25

Aldang était terriblement vaste, et bien que Krazan en ait fait le tour, passant par monts et par vaux, ou même par les cieux, tout ce qu'il a pu voir, apprendre, ou mémoriser n'était encore rien fasse à l'immensité du monde et une goutte de savoir dans un océan de connaissances... Mais une chose était tout à fait certaine : feignant presque l'indifférence devant les rires de Rexia, bien qu'il ressente une forme de joie de pouvoir faire rire quelqu'un, le dragon vert n'arrivera sans doute jamais à cerner le sens de l'humour de son interlocutrice : tandis Rexia poussait un rire loin d'être moqueur quand le plus jeune s'installa avec hésitation, tantôt elle se mit à rire derechef face à une grimace devene une habitude... Mais ce n'était qu'un détail futile pour Krazan, à qui seule comptait la joie de pouvoir discuter avec un de ses semblables... Et ce sans hostilités... Le dragon vert remarqua par ailleurs, un seul instant, les yeux de la dragonne se plisser légèrement... Il connaissait cette réaction, celle qu'on ne pouvait éviter lorsque l'on tente de ne pas laisser paraître une forme quelconque de douleur... Mais puisque Rexia semblait effectivement vouloir le cacher, Krazan laissa tomber ce nouveau détail...

-J'ai été pondue, j'ai éclos et je suis née dans une caverne près de la plaine de Medels. A mon âge actuel, j'y ai passée plus des trois quarts de ma vie, jusqu'au jour où m'a mère m'a chassée de la caverne. J'ai volée trois jours et trois nuits, avant de trouver ce territoire, un beau matin... je me suis installée et je ne l'ai plus jamais quittée. Si tu es passé par mon lieu de naissance, il est peut-être normal que tu ne nous ais pas rencontré : après ma naissance, mes géniteurs n'ont plus fait confiance à personne, dans le but de me protéger, pas même aux autres dragons... je devrais même dire encore moins à eux. Mais si cela peut déjà te rassurer dans ta quête, sache que ma mère, une autre dragonne verte, vit dans la plaine de Medels.

La réponse de la dragonne était prononcée sans hésitation et avec franchise. Une honnêteté qui ne manqua pas de faire plaisir à Krazan, qui appréciait la valeur de la vérité. En plus de ce contentement s'ajoute une sorte de vague rassurante et apaisante : contrairement à ses idées reçues, le dragon vert n'était pas le dernier. Et Rexia venait de lui en apporter la preuve... Regardant le sol, le jeune dragon retint quelques larmes de joies : il savait qu'il pouvait pleurer, s'il s'agissait de larmes de joie, mais il ne désirait aucunement qu'un liquide salé ne vienne gâcher cet échange...

-Je te remercie, Rexia... Tes paroles ont fait renaître l'espoir en moi... Mais je ne viendrais pas déranger tes géniteurs. Je ne sais si ces longues années passées à se méfier de tout ne sont pas restées dans leur âme. Et ta parole me suffit, pleine de franchise...

Sans l'avoir réellement voulu, Krazan avait placé bien plus de compliments francs qu'il ne l'avait voulu : il n'aimait pas en faire trop non plus... Mais une nouvelle idée traversa son esprit, venant de ses ailes et de ses muscles quelques peu fatigués... Il passait tellement de temps à voyager qu'il ne comptait plus les heures... Et cette fois, il avait bien volé pendant une demi-journée... Le dragon vert s'ébroua légèrement les ailes, pour que ni Rexia soit genée ni que la poussière éventuelle ne s'envole trop vers leurs narines. Imaginez deux dragons éternuant de concert...

-Mes ailes sont fatiguées, et mon esprit légèremennt embrumé... Serait-ce trop demander que me laisser me reposer ici quelques temps - cela dépendra de ma fatigue - avant de pouvoir m'envoler à nouveau ?

C'était l'un des traits spirituels de Krazan : toujours demander l'autorisation. La politesse. Et bien qu'il ne désire pas en faire trop, bien souvent, sa politesse peut en exaspérer plus d'un.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Rexia
Dragonne Rouge
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Lun 14 Jan - 20:21

    Repenser au jours où sa mère l'avait chassée de la caverne faisait un peu de mal à Rexia, bien qu'elle ne laissa rien y paraître... durant de nombreuses lunes après ce triste matin, elle avait pensée à cela, jusqu'à se que son esprit ne décide enfin qu'il fallait qu'elle vive enfin sa propre vie en tournant la page. Alors elle avait cessée de repenser à ce jour emplit de cris, de coups griffes dans l'air et de flammèches qui ne visaient personnes, pour vivre sa propre vie... tout-cela s'était caché quelque-part au fond de sa tête, aux origines de sa mémoire, mais elle ne l'avait pas oubliée... d'ailleurs, comment pourrait-elle oubliée le jour marquant l'entrée dans le monde adulte et sauvage de tout jeune dragon, ce jour qu'elle avait vécue ?

    Elle se souvenait encore qu'elle avait été étonnée de ne pas trouver son père, ce matin-là, lorsqu'elle s'était réveillée... elle avait à l'époque imaginée que c'était parce qu'il était partie à la chasse, mais aujourd'hui, elle savait que c'était parce qu'il n'avait pas eu le coeur à voir ce qu'il allait se passer, et parce qu'il savait qu'une mère dragonne serait plus douée pour ça... après-tout, si les mâles étaient plus puissants, les femelles étaient souvent plus féroces, ça aidé à protéger les oeufs. En tout-les-cas, Rexia n'avait trouvée, ce matin-là, que Xyria, sa mère, et, contrairement à son habitude, elle ne l'avait saluée en posant doucement son museau contre le sien... elle la regardait froidement, droite et dominante, la respiration forte, les dents sorties, et les yeux lançant des éclairs... on aurait dit qu'elle ne la reconnaissait pas. La petite dragonne rouge... petite comparée à sa mère, bien-sûr... s'était levée et s'était approchée de sa mère, dans l'intention de lui demander ce qui lui arrivé, et en réponse à cette question qu'elle ne posa jamais... elle se reçut un coup de queue sur la joue, une gifle aussi violente qu’inattendue.

    Rexia n'avait pas comprit, au début, ce qu'il était en train de se passer, mais tel une vraie furie, sa mère l'attaqua... à coup d'ailes et de queue, la menaçant de ses dents, de ses griffes et de son feu, elle l'avait poussée lentement, mais surement, vers l'entrée de leur caverne. Elle essayait de la jeter dehors... c'était à ce moment-là que les choses avaient étés claires, dans son esprit : ce n'était plus LEUR grotte. La veille, elle avait réussie à cracher ses premières flammes, et pour cela, elle était désormais considérée comme une dragonne rouge adulte... afin qu'elle survive sauvage dans la nature et qu'elle puisse faire perdurer l'espèce, il fallait maintenant qu'elle quitte la tanière familiale et qu'elle parte vivre sa propre vie, loin de ses parents. Et si Xyria n'aimait pas se montrer aussi violente envers son enfant, c'était sa façon de lui faire comprendre qu'elle n'était plus la bienvenue sur son territoire, qu'elle devait partir et ne jamais revenir.

    Finalement, la dragonne verte avait réussie à pousser la rouge jusqu'au bord de la falaise, et d'un dernier coup de patte, l'avait jetée par-dessus... Rexia avait alors déployée ses ailes et était partie, pour ne jamais revenir. Elle avait toujours était triste que les choses se soient terminés ainsi, mais elle n'en avait jamais voulue à sa mère... elle n'avait fait que suivre son instinct, et s'était également pour son propre bien, qu'elle avait fait ça. Elle y repensait, parfois, comme maintenant... mais ça ne la touchait plus autant qu'avant, elle avait appris à mener sa propre vie, et faisait toujours en sorte de ne pas se laisser dominer par ses souvenirs et ses sentiments.

    Krazan lui assura qu'il n'irait pas déranger ses parents, et le souvenir des cuisants coups-de-queue de sa mère lui revinrent en mémoire... cependant, ce coup-ci, cela arracha un nouveau rire irronique à la gorge de Rexia, tendis qu'elle lui répondait :


    -Oh, de toute-façon, je ne te le conseil pas... aujourd'hui, si mes parents n'ont pas une nouvelle couvée à protéger, le ventre de ma mère doit être plein d'oeufs. C'est pour cela qu'elle m'a chassée du territoire : pour laisser place à la nouvelle génération. Si tu cherchent à rentrer dans sa caverne à ce genre de période, elle serait capable de t'arracher les écailles du museau d'un seul coup de queue.

    Elle était ironique, mais en fait, elle n’exagérait pas... les dragonnes étaient plus protectrices envers leurs petits qu'une mère louve, et leurs instinct maternel décuplaient leur férocité et leur force. Rexia ressentirait surement cela, un jour, et d'ailleurs, elle ne serait surement plus aussi ouverte qu'elle ne l'était aujourd'hui avec le dragon vert... mais en attendant, autant qu'elle profite de son amitié.

    Rexia était vraiment heureuse de pouvoir redonner espoir à son nouvel ami, et sa queue bougeait de contentement... mais bien vite, il changea de sujet : Krazan était fatiguée, et elle le comprenait. Elle, elle devait se poser après avoir un peu voleté à cause de la finesse de ses ailes, et lui, il voyageait à travers le pays... elle ne savait pas combien de temps il avait bien pu voler, avant de la rencontrer, si bien qu'elle lui répondit :


    -Je t'ai invitée à chasser librement sur mes terres, mais il est vrai que j'ai oubliée d'annoncer que le repos comptait aussi dans mon invitation. Tu es libre de rester jusqu'à ce que tu sois près à partir. Ce rocher est parfait, pour faire des siestes... il est continuellement chauffé par le soleil. Mais si tu préfères, il y a aussi quelques caverne, au pieds des montagnes.

    Elle hésita... puis finalement, elle décida de ne pas lui proposer de se reposer dans sa propre caverne. Elle était accueillante, mais même là, elle avait certaines limites... elle n'irait pas le faire entrer dans sa grotte et le faire dormir sur son trésor, pas pour le moment...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ulrryn
Modérateur et Grand Dragon Noir
avatar

Messages : 723
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 22
Localisation : Euh bah, un peu partout en fait ^^

Personnages
Feuille d'Identité: Ulrryn, Krazan, Marn, Rook, Alaran & Livinra
Vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   Dim 20 Jan - 17:49

Une vie d'aventure, de voyage, tel un nomade parcourant montagnes et vallées dans l'espoir d'une terre promise, pour ensuite devenir sédentaire... Mis à part une seule différence, celle de l'objectif final, qui était en réalité trouver une dragonne verte - libre, bien entendu, puisqu'il y en a au moins deux dorénavant - afin de faire renaître ces écailles d'émeraude dans les cieux, tâchés il y a des décennies de cela d'un liquide rouge, salé, et chaud, que l'on appelle le sang. Cependant, Krazan ne voulait pas se limiter à une simple procréation : il désirait venger le sang par le sang. Une vengeance qui pourrait lui coûter la vie, certes, mais si le dragon vert n'arrive pas à faire perdurer les siens, ce sera alors la fin des souffrances, des tortures, de la faim, de la tristesse...

Mais aussi de la joie, de l'amitié, voire de l'amour, le plaisir de se laisser porter par le vent, la fin de toute sensation... Un véritable dilemne pour la créature non loin d'être en âge de procréer...

Une idée morbide qui s'effaça bien vite lorsque le dragon fit la connaissance de Rexia : il se dit alors que mourir serait inutile en fin de compte, et que cela ne ferait qu'arranger ceux qui ont massacrés les siens... Ne montrant aucun signe de la volonté perpétuelle de vengeance qui l'anime, Krazan remarqua que son interlocutrice balançait sa queue de droite à gauche : signe de contentement, d'impatience, d'ennui ? Toute cette période de la vie noyée dans la solitude a fait couler toutes ses connaisances de l'interprétation des mouvements des autres... Et cela l'attristait, ses sourcils osseux se fronçant très légèrement, mais ils se redressèrent lorsqu'un nouveau rire fut poussé par Rexia, qui se mit à vanter - ou se moquer gentiment ? - sa mère en parlant de la violence de ses coups de queue. Comment était celle du dragon vert ? Que de souvenirs lointains et noyés par le chagrin... Impossible pour lui de se remémorer ces quelques années paisibles...

La dragonne ne manqua pas de préciser que son invitation allait du droit de chasser au droit de s'y reposer, tout en indiquant les endroits où il était possible de se prélasser : ce rocher sur lequel ils sont cochés, ou alors les sombres, fraîches et éventuellement humides grottes. Ce fut cette seconde possibilité qui attira l'intérêt de Krazan.

- Je pense que je vais tenter un petit sommeil dans une de ces grottes : voilà longtemps que je n'ai profité que des nuits étoilées, avec ou sans Lune. Pour une fois, je voudrais savoir ce que l'on ressent lorsque nous sommeillons dans un endroit fort peu éclairé, voire dans le noir complet... Pourrais-tu m'y guider, s'il-te-plaît ?

Krazan se redressa sur ses quatre pattes et s'ébroua. Ce ne fut qu'à ce moment-ci qu'il se rendit compte que tout son être avait apprécié ce petit moment de repos, allongé sur un rocher plat, chaud et fort confortable...

[certes peu de texte, mais aussi peu à dire :/]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chasse... [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un chasseur sachant chasser... ne sort jamais sans son chien de chasse [libre]
» Une nouvelle chasse [libre]
» Redoutable : chasse [LIBRE à tout moment]
» Combattre la faim (chasse/libre)
» Une sorti de chasse [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Ailes D'Aldang :: Lieux :: Montagnes d'Actalyte-
Sauter vers: